L’association SEMAPHORE a pour objet de développer tout ce qui peut protéger, favoriser et promouvoir une gestion durable des espaces maritimes (Mor Braz) et côtiers situés entre la presqu’île de Quiberon et Guérande, y compris les bassins versants.
Elue au comité de bassin Loire-Bretagne, SEMAPHORE est agréée association départementale de protection de l'environnement.

Apportez votre soutien en adhérant à Sémaphore - Bulletin d'adhésion ICI

dimanche 13 novembre 2011

Submersion marine : les cartes enfin disponibles

Dans les articles du blog de Sémaphore de ce début d'année (lien articles de février et mars 2011) nous avons publié les cartes de submersion marine notifiées par la préfecture en décembre 2010 aux communes du Morbihan. Depuis elles ont été revues et affinées.


Des cartes plus détaillées pour mesurer les risques :
Elles sont basées sur des données bien plus précises (topographie à +/- 10 cm, niveau marin centennal, prévision de l'élévation du niveau de la mer etc).

A partir des cartes des niveaux marins centennaux, 2 types de cartes ont été élaborés :
- Cartes avec élévation de + 20 cm du niveau de la mer
- Cartes avec élévation de + 60 cm du niveau de la mer (scénario horizon 2100 retenu par la préfecture probablement largement sous-estimé)

Trois zones d'aléas (risques) ont été définies correspondant chacune à une doctrine d'urbanisme qui limite la constructibilité des zones en fonction des risques identifiés :

Aléa fort (risque d'une hauteur d'eau supérieure à 1 m) : constructions interdites
Aléa moyen (hauteur d'eau entre 0,50 et 1 m) : constructions possibles en dent creuse et si habitat à l'étage
Aléa faible (hauteur d'eau entre 0 et 0,5 m) : constructions possibles avec prescriptions.


Ces cartes ne sont pas définitives pour 6 de ces communes (Carnac, Arzon, Saint-Gildas de Rhuys, Sarzeau, Le Tour du Parc et Damgan) et seront affinées après un complément d'étude dynamique prenant en compte notamment les effets de houle (surcote).
Pour celles-ci un PPRL (Plan de prévention des risques littoraux) sera prescrit fin 2011, et un PPRI (Plan de prévention des risques d'inondation) devra être défini au plus tard en 2013
Après approbation par les services de l'état, ce document sera alors intégré aux documents d'urbanisme des communes (SCoT, PLU) et sera opposable.

En attendant le PPRI de ces communes et la validation par le préfet de Région du document Doctrine de maitrise de l'urbanisation les communes devraient appliquer le principe de précaution en refusant les permis de construire sur les zones d'aléa fort et en les différant (surseoir à statuer) sur les zones d'aléa moyen ou faible.

Ces mesures ont pour objectif principal de protéger les personnes et les biens contre les risques de submersion.

Sémaphore qui s'est saisi du dossier depuis plusieurs mois a décidé de publier ces cartes et tous ces éléments afin d'informer l'ensemble des habitants sur ces données cartographiques et leurs conséquences. Nous vivons une époque où nous pouvons avec les moyens techniques regarder la surface de la Lune ou Mars, nous devons aussi être informés de ces données cartographiques dans nos lieux de vie de proximité.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

1) Ecrivez votre texte dans le cadre ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom ou un pseudo après l'intitulé Nom
4) Et cliquer sur Publier commentaire
* Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu de vos commentaires.