L’association SEMAPHORE a pour objet de développer tout ce qui peut protéger, favoriser et promouvoir une gestion durable des espaces maritimes (Mor Braz) et côtiers situés entre la presqu’île de Quiberon et Guérande, y compris les bassins versants.
Elue au comité de bassin Loire-Bretagne, SEMAPHORE est agréée association départementale de protection de l'environnement.

Apportez votre soutien en adhérant à Sémaphore - Bulletin d'adhésion ICI

lundi 7 mars 2016

VALORISER LES BOUES DE DRAGAGE





Quel point commun  entre une sous-couche  routière et des  enrochements  ?

Mobilisée depuis plusieurs années, Sémaphore suit et soutient les initiatives permettant des solutions alternatives au clapage en mer des boues portuaires.
Toxiques car contenant des métaux lourds, du TBT... dans des proportions plus ou moins importantes selon les ports et l’ancienneté des dragages, les rejets en mer des boues portuaires ne sont jamais anodins pour la biodiversité et la chaîne alimentaire.

Sous la pression des associations, des professionnels et l'exigence de l'atteinte du bon état écologique des masses d'eau de la DCE (Directive Cadre sur l'Eau), des solutions alternatives au clapage en mer  sont expérimentées.

Si le Conseil Général de Morbihan s'est engagé à ne plus claper dans la baie de Quiberon  les boues des ports de l'Est du Morbihan, les solutions alternatives au clapage sont toujours à réinventer tant la destination de ces vases est complexe. Salées et contenant des métaux lourds et du TBT, elles nécessitent un traitement particulier avant tout stockage ou revalorisation. Les volumes deviennent vite important et leur transport est coûteux .
Dans Mor Braz, une solution de reconditionnement des boues dans des tubes géotextiles doit permettre  de réaliser un terre-plein dans  Port Haliguen, et pour le port du Crouesty, les boues égouttées seront transportées pour couvrir la décharge de Bodérin à Sarzeau (ce qui n'est pas sans poser la question du fonctionnement de la dite décharge) .
Lors des journées nationales des sédiments, la démarche initiée par la  région pilote Nord Pas de Calais pour la valorisation des sédiments  est présentée avec la vocation d'être transposable à d'autre territoires.

Avec Sédilab, Sédimatériaux propose une méthodologie de valorisation des sédiments portuaires et fluviaux et  a déjà réalisé :
-        la  route du Feycinet dans le port du Dunkerque
-        une piste cyclable au Mont St Michel
-        des enrochements
-        des aménagements urbains
-        des plateformes....

Avec la méthodologie élaborée par l'école des mines de Douai, Sédimatériaux ne parle plus aujourd'hui d'expérimentations mais d'appels d'offres ouverts aux autres régions.
http://www.cd2e.com/nos-projets/sedimateriaux

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

1) Ecrivez votre texte dans le cadre ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom ou un pseudo après l'intitulé Nom
4) Et cliquer sur Publier commentaire
* Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu de vos commentaires.